Aller à…
RSS Feed

26 avril 2018

CORRIGE TD Les droits et les devoirs des enfants


CORRIGE TD Les droits et devoirs de l’enfant.

 I / Les droits de l’enfant.

Quels droits les enfants ont-ils ?

  1. Tableau

 

Vocabulaire.

·         Droit : faculté légalement reconnue et garanti à quelqu’un par un État d’agir de telle ou telle façon, de jouir de tel ou tel avantage.

Droit de l’enfant Dessin Article Droit de l’enfant Dessin Article
Avoir des droits respectés et garantis par les adultes. 4 CC 371-1 & CIDE 2 Avoir un nom et une nationalité. 2 CIDE 7
Pouvoir jouer, danser, chanter.

 

 

9 CIDE 31 Avoir une famille, être entouré et aimé. 12 CIDE7
Avoir une alimentation suffisante et équilibrée.

 

 

11 CIDE 27 Ne pas faire la guerre ni la subir. 10 CIDE 38
Être écouté des adultes et pouvoir leur dire non. 5 CIDE 13 Être protégé de la violence et de l’exploitation des adultes 6 CIDE 32
Avoir la liberté de penser et de religion.

 

 

7 CIDE 14 Avoir un refuge, être secouru. 3 CIDE 27
Être protégé des maladies et soigné

 

 

8 CC 371-1 & CIDE 24 Aller à l’école. 1 CIDE 28
  1. Ces droits sont-ils reconnus par l’ONU (Organisation des Nations Unies) par cette convention depuis 1989.

 

  1. Affiche de l’UNICEF 

 

  1. L’Unicef : C’est une agence de l’ONU chargée de promouvoir et de défendre les droits des enfants.
  2. L’article de la convention qui fait référence à cette Affiche est l’article 32.
  3. L’Unicef lutte contre le travail forcé des enfants, contre leur exploitation économique.
  4. Grâce à son action le nombre d’enfants au travail a diminué d’1/3 depuis l’a 2000
  5. Les 7 domaines d’action de l’Unicef sur le site Unicef France, rubrique « Comprendre » sont :

Santé : vaccination, prévention et soins de la mère et du bébé, lutte contre le paludisme…
VIH / Sida : prévention de la transmission de la mère à l’enfant, soins pédiatriques, adolescents…
Eau, hygiène et assainissement : accès à l’eau potable, lavage des mains, toilettes…
Nutrition : lutte contre la malnutrition et les carences, allaitement maternel…
Éducation / Égalité : éducation de base et de qualité, égalité filles-garçons…
Protection : enfants soldats, travail forcé, mariage précoce, violences sexuelles, maltraitance…
Inclusion sociale : lutte contre la discrimination, inclusion des enfants handicapés…
Urgences : interventions lors de conflits, catastrophes naturelles, épidémies…

  1. Le conseil municipal des enfants (CME).

 

  1. Le CME est composé d’enfants scolarisés en CM1, CM2, 6e et 5e dans les écoles primaires et collèges de la ville. Les jeunes conseillers sont élus, par scrutin uninominal à un tour, selon la répartition suivante :
  2. Dans chaque école élémentaire : deux élèves de CM1 et un élève de CM2 ;
  3. Dans chaque collège : trois élèves de 6eme et trois élèves de 5eme.
  4. Sont électeurs tous les enfants scolarisés à Roissy-en-Brie en CM1, CM2, 6e et 5e. Le déroulement du scrutin est similaire à celui des adultes et le matériel mis à disposition est le même (urne, isoloir, bulletins de vote, etc.). Cette procédure permet l’apprentissage par les élèves des opérations de vote.
  5. Les élections se tiennent tous les deux ans.

 

 II / Les devoirs de l’enfant.

Comment un enfant peut-il remplir ses devoirs ?

Vocabulaire.

5.     Devoir : obligation

  1. Tableau

 

Dessins Explications
a. Accepter les vaccins et les médicaments pour protéger sa santé et éviter les maladies.
b. Se nourrir correctement (avoir une alimentation suffisante et équilibrée) pour rester en bonne santé.
c. Aller à l’école car elle est obligatoire.
d. Respecter le contrôle parental sur Internet pour se protéger des sites dangereux.
e. Se coucher tôt car un enfant a besoin de dormir au moins 10 heures par nuit.
f. Ne pas conduire un engin motorisé avant d’avoir l’ASSR niveau 2 et le BSSR.

 

  1. D’après cet extrait du code civil, les parents détiennent l’autorité sur leurs enfants. L’autorité parentale sert à protéger l’enfant dans sa sécurité, sa santé et sa moralité. Les enfants doivent honneur et respect à leurs parents. Les parents doivent rembourser les lunettes que leur fille a cassées ; c’est leur responsabilité civile.
  2. Le respect de l’autre est à la base de toute pratique sportive. Il rend plus fort car il permet de contrôler ses émotions, de canaliser ses débordements, et donc d’observer les règles du jeu.
  3. Accomplir l’ensemble de ces devoirs permet de vivre en société de la meilleure façon.
  4. Constituez des groupes de 3 personnes et réalisez une affiche illustrant un des devoirs des enfants qui vous semble important. (Utilisez l’aide page 257).

 

III / Sur le chemin du collège.

 Pourquoi respecter le code de la route pour se rendre au collège ?

 

  1. Être piéton s’apprend : il faut pouvoir identifier les dangers afin de circuler en sécurité dans la rue.
  • Il faut toujours marcher sur le trottoir pour laisser la chaussée aux véhicules, mais il faut également surveiller les sorties de parking ou de garage.
  • À l’extérieur de la ville, il faut marcher à gauche afin d’être visible et voir arriver un danger éventuel.
  • Le passage piéton est un espace signalé qui permet aux automobilistes d’être plus vigilants et de réduire leur vitesse. Il faut donc les utiliser dans la rue, quand ils existent. Sinon, il faut toujours s’assurer d’avoir la meilleure visibilité possible.
  • Il faut toujours s’assurer d’avoir une pleine visibilité pour traverser. Un véhicule peut arriver à grande vitesse ou être caché par un autre.
  • Il faut toujours attendre que le bus ait démarré pour traverser car le manque de visibilité peut être une source de danger.
  • Les dangers de la rue se manifestent souvent par des sons. Il est donc vital de ne pas avoir d’écouteurs ou de casque sur les oreilles pour rester le plus vigilant possible.
  • Un piéton est vulnérable quand il n’est pas visible. Il faut donc porter des couleurs claires et un équipement réfléchissant durant la nuit.
  • Le seul moyen d’éviter d’être happé par une voiture est de sortir d’un véhicule du côté du trottoir.
  • Ces situations de la vie quotidienne d’un piéton peuvent comporter des risques. Savoir les appréhender permet d’être plus en sécurité.
  1. Réponse personnelle.
  2. Des règles à respecter pour la sécurité de tous.
  • L’enfant peut tomber et se blesser en heurtant un piéton. Il doit marcher avec sa trottinette repliée, et attendre qu’il y ait moins de monde pour rouler.
  • L’enfant peut être percuté par une voiture car ni le conducteur ni le piéton n’ont de visibilité.
  • Il doit attendre que le bus soit parti, ou bien traverser loin devant ou loin derrière celui-ci.
  • L’enfant peut être renversé par une voiture. Il doit vérifier que la chaussée est libre et traverser pour ramasser son ballon.
  • L’enfant peut être renversé par un cycliste ou une voiture. Il doit éviter d’écouter de la musique car celle-ci altère sa vigilance dans la rue.

 

Bilan. La France applique la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) de 1989 qui rappelle les droits fondamentaux reconnus à tous les enfants du monde. L’enfant est protégé par la loi contre toutes les formes de discrimination (fait de refuser des droits à une personne sous prétexte qu’elle appartient à une catégorie sociale différente) et contre toutes les violences. Des associations et le Défenseur des droits agissent pour le respect de ces droits. Les droits ont toujours une limite. L’enfant doit respect et obéissance à ses parents. Au collège, il doit respecter toutes les personnes. Dans la vie quotidienne, l’enfant a l’obligation de respecter la loi, comme les règles de circulation et le code de la route. Sinon, à partir de 10 ans, le juge peut lui infliger une sanction éducative et à 13 ans une peine.

 

 

Print Friendly, PDF & Email