Aller à…
RSS Feed

20 avril 2019

CORRIGE TD La République française, une démocratie


CORRIGE TD La République française, une démocratie.

I / Les institutions de la Cinquième République, des pouvoirs séparés et contrôlés.

  1. Les pouvoirs législatif (faire les lois) et exécutif (faire exécuter les lois sur le territoire) sont définis par la Constitution de 1958.
  2. L’Assemblée nationale est désignée au suffrage universel direct par les citoyens et les membres du Sénat au suffrage universel indirect par les Grands électeurs (les députés, les conseillers régionaux, généraux et municipaux).
  3. Le Président de la république est désigné au suffrage universel direct par les citoyens et le gouvernement est nommé par le Président de la république.
  4. Le Conseil constitutionnel contrôle la conformité des lois et le déroulement démocratique des élections.
  5. Les prérogatives du président de la République vis-à-vis du gouvernement sont de nommer le premier ministre et les autres membres du gouvernement, et vis-à-vis du Parlement, il peut prononcer la dissolution de l’Assemblée nationale (Art. 8).
  6. Les prérogatives du premier ministre sont de déterminer et de conduire la politique de la Nation, et vis-à-vis du Parlement, il peut engager la responsabilité politique de son gouvernement par l’art. 49 de la Constitution.
  7. L’Assemblée Nationale peut-elle s’opposer au gouvernement par le vote d’une motion de censure (Vote conduisant à la démission du gouvernement).

 

  • Une prérogative est un avantage, un droit, un pouvoir ou un privilège lié à une fonction, à une dignité, à un titre, ou à un état dont une personne peut jouir. Elle peut être exclusive, théorique ou reconnue.

 

II / Les institutions à travers le cheminement démocratique d’une loi.    

  1. Le député Éric Ciotti est à l’initiative de la loi sur les mineurs délinquants.
  2. Sa proposition de loi est débattue, discutée dans les commissions des lois de l’Assemblée nationale et du Sénat.
  3. En première lecture, les députés décident de supprimer l’article 5 et d’en ajouter un autre, puis adopte la proposition de loi, cette modification est un amendement.
  4. Les sénateurs rejettent la proposition de loi car ils l’estiment préparée dans la précipitation et sans concertation avec les professionnels de la justice.
  5. Une commission mixte paritaire est chargée de trouver un accord entre les parlementaires.
  6. Les députés auront le dernier mot en cas de désaccord.
  7. La loi est promulguée par le président de la République et publiée au journal officiel de la République française le lendemain.
  8. Voir le schéma dans le cahier.                                            

 

  • Institution : Ensemble des structures politiques et sociales établies par la loi ou la coutume et qui régissent un État donné

 

Bilan. La souveraineté appartient au peuple qui délègue son pouvoir aux représentants élus. Les citoyens concourent à l’élaboration d’une loi par référendum ou par l’intermédiaire de ses élus.

III / Dans une démocratie, un pluralisme politique respecté.

A / La diversité des partis politiques français. 

  1. Un parti politique est une association qui réunit des citoyens autour d’une même pensée idéologique ou philosophique concernant l’organisation de la société.
  2. Son objectif est la conquête du pouvoir et l’exercice du pouvoir pour permettre la mise en application de ses idées.
  3. Les partis financent leurs actions grâce à des dons privés, aux subventions publiques et aux cotisations de leurs adhérents.
  4. En France le pluralisme politique est respecté, car il existe de nombreux partis politiques exprimant la diversité des idées. Ils sont groupés en tendances politiques (Gauche, Centre, Droite).
  5. La République en marche est le parti qui détient le plus de sièges à l’Assemblée en 2017. Avec une majorité importante, le gouvernement peut faire voter les lois qu’il propose.

 

Bilan. Le rôle des partis est de présenter des programmes et des candidats aux différentes élections pour administrer les collectivités territoriales et l’État.

B / Les élections en France.

  1. Les documents font référence aux élections municipales et départementales. Les élus sont les conseillers municipaux et départementaux.
  2. Les élections sont indispensables à la vie démocratique du pays car ils permettent aux citoyens de s’exprimer régulièrement, de donner ou non un nouveau mandat à un élu sortant, de changer de politique.
  3. Les documents font référence aux élections européennes et législatives. Les élus sont les députés européens ou de l’Assemblée nationale.
  4. Les partis politiques et les candidats font connaître leur programme lors des campagnes électorales grâce à des meetings, aux distributions de tract et aux médias.
  5. Lors des campagnes électorales, le CSA doit assurer aux différents partis une égalité de traitement dans les médias.
  6. Lors des élections, un scrutin dans un État démocratique doit être universel, égal et secret grâce aux enveloppes, aux isoloirs et à des urnes.
  • Le dépouillement permet de valider la bonne tenue démocratique des élections.
  • Les scrutateurs comptent les bulletins, ouvrent les enveloppes et comptabilisent les voix.
  • Le procès-verbal et les feuilles d’émargement et de dépouillement valident la tenue démocratique des élections.

 

Bilan.

  • La Constitution de 1958 fonde la Ve République.
  • La souveraineté appartient au peuple qui délègue son pouvoir aux représentants élus. Les citoyens concourent à l’élaboration d’une loi par référendum ou par l’intermédiaire de ses élus.
  • Les pouvoirs sont séparés : le pouvoir exécutif appartient au président de la République et au gouvernement et le Parlement (Assemblée nationale et Sénat) possède le pouvoir législatif.
  • Le rôle des partis est de présenter des programmes et des candidats aux différentes élections pour administrer les collectivités territoriales et l’État.
  • La liberté et le pluralisme des médias sont garantis par la loi de 1881. Ce pluralisme permet à chacun de forger sa propre opinion sur différents sujets d’actualités ou d’exprimer des choix électoraux.
  • Les sondages permettent de mesurer l’opinion publique. Commandés par les partis politiques, les médias ou les entreprises, ils sont effectués dans tous les domaines de la vie économique, politique et sociale. La commission des sondages est chargée par l’État de veiller à l’objectivité des sondages publiés.

Les sondages sont réalisés selon des méthodes statistiques et permettent de connaître ce que pense la population à un moment précis. Un échantillon représentatif de la population (panel) est interrogé, puis les sondeurs tentent de réduire les marges d’erreur. Les sondages sont à prendre avec précaution car leurs résultats dépendent de la façon dont ils ont été conçus et ils ne sont valables qu’au moment de leur réalisation.

VOCABULAIRE. 

  • Abstention: non-participation volontaire des citoyens aux élections et aux référendums.
  • Citoyen : personne reconnue comme un membre à part entière d’un État ou d’une communauté politique, à laquelle elle a le droit de participer à la vie politique.
  • Collectivités territoriales: communes, département, région.
  • Constitution : ensemble des lois qui organisent le fonctionnement d’un régime politique ou Constitution : l’ensemble des lois qui organise la vie politique d’un État.
  • Délibération: décision issue d’un débat, puis d’un vote des membres élus d’une collectivité territoriale.
  • Démocratie participative: implication des citoyens dans le débat public et dans la prise de décision politique.
  • Démocratie : régime politique dans lequel le peuple, ensemble des citoyens, exerce le pouvoir.
  • Éligible: possibilité de se présenter à une élection en fonction de certaines conditions, comme la nationalité et l’âge minimum.
  • La politique : La politique recouvre tout ce qui a trait au gouvernement d’un État
  • Liste électorale: registre déposé en mairie contenant les noms des citoyens en mesure de voter.
  • Médias : ce sont les moyens d’information de masse (presse écrite, radio, télévision, Internet).
  • Militant: personne qui s’engage activement dans une association, un parti.
  • Opinion publique: manière de penser d’une population ou d’un groupe de la population.
  • Pluralisme des médias: Existence de médias d’opinions variés
  • Pluralisme : diversité des opinions et des partis politiques.
  • Politique : La politique recouvre tout ce qui a trait au gouvernement d’un État.
  • Pouvoir exécutif: pouvoir de faire appliquer les lois, de gouverner, de diriger l’État.
  • Pouvoir législatif: pouvoir de faire et de voter les lois.
  • Promulgation : acte par lequel le président de la République rend une loi applicable.
  • République : régime politique dans lequel la souveraineté appartient au peuple, par opposition à la monarchie.
  • Réseaux sociaux: sites Internet permettant de se constituer un réseau de connaissances et d’échanger des informations.
  • Sondage : enquête visant à connaître la répartition des opinions au sein d’une population sur une question donnée à un moment donné ou Sondage : enquête auprès de personnes afin de connaître l’opinion publique sur question donnée.
  • Souveraineté nationale: le pouvoir politique appartient à la nation, c’est-à-dire à l’ensemble des citoyens.

 

 

Print Friendly, PDF & Email