Aller à…
RSS Feed

26 mai 2020

CORRIGE CH Humanisme et Réformes


CORRIGE CH Humanisme et Réformes

Introduction. 

  1. Les trois bouleversements qui touchent l’Europe au XVIe siècle sont la Renaissance artistique (début du XVe siècle), l’humanisme (milieu du XVe s et la Réforme (début du XVIe siècle).
  2. En Italie, au milieu du XVe siècle naît la Renaissance artistique. Elle se diffuse en Espagne, en France, en Flandre et dans le Saint Empire. Les grandes villes d’Italie du Nord (Bologne, Florence, Milan, Rome, Venise) et d’Europe occidentale comme Paris, Londres, Oxford sont les principaux centres humanistes en Europe au XVIe siècle.
  3. La chrétienté se divise entre catholiques et protestants.

 

I / Étude de cas : La pensée humaniste et sa diffusion.

  1. D’après cet humaniste, la place de l’homme est au centre du monde. Il compare l’homme au créateur (à Dieu).
  2. Léonard de Vinci veut démontrer par ce dessin que l’homme est au centre de toute choses et que ses proportions sont idéales (ou divines). Le corps humain s’inscrit ici dans un cercle et un carré.
  3. Léonard de Vinci a vécu de 1452 à 1519. Il est né en Toscane, une région d’Italie. Il meurt en France car il est depuis 1516 au service du roi de France, François Ier.
  4. De Vinci était à la fois ingénieur et architecte et artiste (peintre, sculpteur, musicien). Il s’intéresse aux sciences, Les élèves à l’anatomie humaine et à l’armement.
  5. Les humanistes doivent étudiés les humanités, le latin, le grec et d’autres langues, mais aussi la poésie, l’écriture, la rhétorique, l’Histoire, la musique, le dessin et la peinture. On leur demande d’être    instruit en tout.
  6. Érasme voyage pour s’enrichir et transmettre ses connaissances, en Angleterre, en France, dans le Saint- Empire et en Italie.
  7. Cette œuvre est un tableau de Botticelli intitulé « Le printemps ».
  8. Il appartient au courant artistique de la Renaissance et s’inspire de l’Antiquité grecque et romaine. La famille Médicis le protège.
  9. La pensée humaniste se diffuse grâce aux voyages des humanistes et à l’imprimerie qui permet d’augmenter les publications de leurs livres.

 

Bilan. Au cours du XVe et du XVIe siècles, des humanistes proposent une nouvelle vision de l’homme qu’ils placent au centre du monde. Ils veulent construire une société idéale, plus tolérante, grâce à l’éducation humaniste.

Ces penseurs européens, comme Léonard de Vinci ou le hollandais Érasme, sont des érudits qui apprennent le grec et le latin pour étudier les œuvres de l’Antiquité et la Bible. Comme de nombreux savants ou artistes, leurs travaux sont financés par de puissants et riches mécènes, des princes italiens et européens.

Leurs idées se répandent en Europe grâce à l’invention de l’imprimerie au milieu du XVe siècle et des voyages des humanistes.

 

II / Réformes et conflits religieux. 

A / La Réforme protestante et sa diffusion.

  1. Luther est un prêtre allemand né en 1483. Il publie ses « 95 thèses » en 1517.
  2. Il critique le Pape (ou l’Église catholique) qui vend des indulgences pour construire la basilique St Pierre de Rome.
  3. L’Église catholique et le Saint-Empire condamne son action, en l’excommuniant et en le privant de ses droits. L’électeur de Saxe, Frédéric III, le protège.
  4. Luther fait traduire le Nouveau Testament en allemand pour établir sa réforme religieuse. La doctrine religieuse de Luther sera diffusée en Europe grâce à l’imprimerie.
  5. Selon Calvin, la prédestination est le fait que Dieu a déterminé si chaque homme, dès sa naissance, aura droit à aller au Paradis après sa mort, ou sera condamné à aller en Enfer. Le roi anglais Henri VIII Tudor ne reconnaît plus l’autorité du pape et il fonde la religion anglicane. En effet, le pape a refusé d’annuler son mariage avec Catherine d’Aragon car il voudrait épouser Anne Boleyn pour avoir un descendant mâle.

 

  1. Tableau

 

                   Catholicisme

                  Protestantisme

Organisation des Églises

le pape est le chef de l’Église

 

refus de l’autorité du pape

Clergé

les prêtres sont célibataires

les pasteurs peuvent se marier

Croyances et obtention du salut

culte du Christ, de la Vierge et des Saints

Seul le clergé détient la vérité.

par la foi et les indulgences

croyance au Christ uniquement

Seule la Bible est source de vérité.

par la  foi ou par la prédestination.

Bible et cérémonies

 

en latin

 

dans la langue de la population

Sacrements

sept sacrements

– seulement le baptême et la communion

 

 Le luthérianisme, le calvinisme et l’anglicanisme sont les 3 principales religions protestantes nées au XVIe siècle.

  1. L’Angleterre, l’Ecosse, le Nord de l’Europe et du Saint Empire deviennent protestants (Danemark, Suède, Norvège, Prusse, …).
  2. La diffusion du protestantisme entraîne des conflits entre catholiques et protestants à partir du milieu du XVIe s.

 

B / La Réforme catholique et les conflits religieux.

  1. Le Pape Paul III décide de réformer l’Église catholique pour contrer la progression du protestantisme en Pour cela, il réunit un Concile à Trente de 1542 à 1563 et accepte la création de la Compagnie de Jésus.
  2. Le Concile de Trente réorganise la vie du clergé catholique, notamment en formant mieux les prêtres, et réaffirme les principes de la foi catholique
  3. L’art dit baroque doit impressionner le fidèle et glorifier l’Église catholique, les images sacrées sont mises au service de la foi catholique pour rappeler au fidèles les miracles des saints.
  4. Les principaux conflits religieux se déroulent en France, dans le Saint-Empire et aux Pays-Bas.
  5. Ces conflits éclatent car les souverains veulent imposer à leurs sujets leur religion, maintenir l’unité religieuse de leur État.
  6. Charles Quint veut conserver le catholicisme comme seule religion du Saint-Empire et entre en guerre en 1546 contre les princes luthériens. En 1555, il doit signer la paix d’Augsbourg qui s’établit sur la base suivante « tel prince, tel religion ».
  7. Ces conflits religieux en France se traduisent par des guerres de religion de 1562 à 1598 et par de nombreux massacres.

 

Bilan. En conclusion, on appelle Réforme protestante le mouvement religieux qui aboutit à la création de nouvelles Églises chrétiennes en Occident au XVIe siècle. Cependant, le succès de ce mouvement de réforme inquiète l’Église catholique qui tente de se réformer lors du Concile de Trente (1545-1563).

À partir du milieu du XVIe siècle, des conflits religieux souvent violents éclatent en Europe entre catholiques et protestants, comme dans le Saint Empire ou en France où la paix religieuse n’est rétablie qu’en 1598 par l’Édit de Nantes.

 

CORRIGE DM Étudier un tableau de la Renaissance

  1. Sandro Botticelli est né à Florence, en Toscane, le 1ᵉʳ mars 1445 et mort le 17 mai 1510 dans la même ville. Son véritable nom est Alessandro di Mariano di Vanni Filipepi. Il grandit dans une famille modeste. Son père Mariano Filipepi est tanneur. Botticelli est apprenti chez un orfèvre. Il poursuit sa formation, à l’âge de vingt ans, dans l’atelier de Fra Filippo Lippi (entre 1464 et 1467), moine et peintre de Florence, auteur de peintures religieuses.
  2. Le sujet du tableau représente la naissance de Vénus, déesse romaine de la beauté et de l’amour.
  3. Trois zones se dessinent : au centre, une femme aux cheveux longs debout sur une coquille qui vogue sur les flots. À gauche, deux personnages ailés volent et soufflent. À droite, une femme s’apprête à vêtir la jeune femme nue d’un voile. Les couleurs sont douces et variées à la fois.
  4. Le peintre s’inspire de l’Antiquité.
  5. Les nouveautés qui apparaissent dans la peinture à la Renaissance sont :
  • Le nu qui traduit la compréhension de la nature du corps humain de la part des artistes.
  • La connaissance des proportions du corps humain par l’anatomie.
  • L’apparition de la notion de paysage et celle de décors riches et variés.
  • La perspective avec un point de fuite central (qui exprime la position du peintre, du spectateur, placé en dehors du tableau).
  • Les genres du portrait de la nature morte.
  • Les techniques à fresque sur murs, plafonds et voûtes.
  • Les effets de lumières et d’ombres (clair-obscur, grisaille).
  • L’apparition de certains sujets profanes (comme les portraits des commanditaires…)
  • Peinture sur chevalet.
  • Le bois est remplacé par la toile, qui est plus économique.
  • Le sfumato (effet brumeux, pénétration du clair dans le sombre mis au point par le célèbre Léonard de Vinci.

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email