Aller à…
RSS Feed

27 octobre 2020

CORRIGE CH Les aires urbaines, géographie d’une France mondialisée


 A / Étude de cas : l’aire urbaine de Paris.

 

  1. Les espaces et les mobilités dans l’aire urbaine de Paris.
    1. La ville-centre ; la banlieue et la couronne périurbaine sont les espaces qui composent l’aire urbaine de Paris. L’aire urbaine de Paris correspond à la région Île-de-France.
    2. 4 millions de personnes vivent dans l’aire urbaine de Paris, 2.2 millions dans la ville de Paris.
    3. La Défense est un quartier situé dans la proche banlieue ouest de Paris. Les gratte-ciels dominent le paysage de la Défense. Ce sont souvent des immeubles de bureaux des sièges sociaux des grandes entreprises comme Total, EDF, Société générale… Dans ce quartier, il y a des centres commerciaux le CNIT et les 4 temps. Ce quartier est accessible grâce aux stations de métro et de RER ainsi que les voies rapides. C’est un des plus importants quartiers d’affaires en Europe et dans le monde.
    4.  

 

 

Espace de l’aire urbaine

Logement

Transport

Photo Saint-Michel

Centre-ville de la ville-centre

phénomène de gentrification

Appartement (petite superficie)

Transports en commun (métro, bus, train) et à pied

Photo Champdeuil

Couronne périurbaine (petit village de la campagne seine-et-marnaise)

Une maison individuelle

Voiture et train

 

  1. La conséquence de son éloignement entre son domicile et son lieu de travail est la durée du transport, 4 heures quotidiennement. Ils se sont installés à Bray-sur-Seine pour avoir une maison dans un lotissement. Avec l’éloignement de Paris, le prix des maisons baisse, permettant ainsi à de personnes aux revenus modestes de devenir propriétaire de leur logement.
  2. Les autoroutes (et le réseau RER et Francilien) relient les différents espaces de l’aire urbaine de Paris entre eux et facilitent l’étalement urbain.
  3. Les déplacements entre le domicile et le lieu de travail sont appelés migrations pendulaires.
  4. Le Grand Paris Express est la construction d’un métro automatique autour de Paris et le prolongement de la ligne de métro 14 et celle du RER E. Ce projet veut limiter l’usage de la voiture donc la consommation de pétrole afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre source de pollution qui favorise le réchauffement climatique. Le réseau de métro, long de 200 km, avec une fréquentation journalière de 1.5 à 2 millions de voyageurs, pour un coût de 32.4 milliards d’euros, devrait entrer en action en 2025. Le moyen de transport innovant utilisé dans ce projet est un métro automatique. Les lignes du Grand Paris Express vont desservir 72 gares situées dans toute l’Île-de-France.
  5. Les terres agricoles disparaissent progressivement avec l’étalement urbain.

 

  1. Paris, une métropole mondiale.

 

                   
   

Paris, métropole au cœur d’une France mondialisée

 
 
     
 
   

Culturel :

·         Paris est une ville touristique (nombreux sites connus dans le monde entier)

 

·         Paris accueille de nombreux étudiants attirés par des universités prestigieuses (plateau de Saclay).

 

 
 

Économique :

·         La Défense est le premier quartier d’affaires en Europe.

 

·         Paris accueille de nombreuses grandes entreprises mondiales (siège social).

 

·         Tourisme

 
 

Politique :

·         Paris est la capitale politique de la France.

 

·         Paris accueille des institutions internationales (Unesco, OIF [organisation internationale de la francophonie], OCDE [organisation de développement et de coopération économique]).

 
 
 

 

Définissez :

  • Aire urbaine: espace continu qui se compose d’une ville-centre, de ses banlieues immédiates et d’une couronne périurbaine.
  • Couronne périurbaine: elle regroupe des communes dans lesquelles plus de 40 % de la population résidente ayant un emploi travaillent dans la ville-centre.
  • Étalement urbain: expansion des agglomérations et des constructions urbaines, le long des routes et en milieu rural.
  • Métropole: grande ville concentrant population, activité et richesse et qui exerce une influence sur des territoires étendus : régions, pays, monde entier.
  • Métropolisation: concentration des hommes et des activités spécialisées dans les grandes villes.

 

B / La France : Un territoire urbanisé.

  1. Caractériser une aire urbaine.

 

Caractéristiques des aires urbaines

Des espaces variés aux fonctions diverses

Ville-centre qui regroupe les activités

Banlieue urbanisée résidentielle et d’activités

Couronne périurbaine : urbanisation discontinue résidentielle et qui s’étale.

Des modes de vie sous influence urbaine

Mobilités en forte croissance.

Étalement urbain, habitat loin du travail.

Déplacements routiers difficiles.

Une influence urbaine renforcée par la mondialisation

Concentration des activités.

Métropoles interconnectées.

Carrefour multimodal.

 

  1. Schéma : Une aire urbaine.

 

Voir le document dans le cahier.

 

  1. Les causes et les conséquences de l’étalement urbain.

 

Voir le document dans le cahier.

 

 

Conclusion : l’influence exercée par les villes et la mondialisation sur le territoire français.

 

 

  1. Les zones de plus de 115 habitants/km2 sont localisées sur les littoraux et le long des grands fleuves. Elles appartiennent aux espaces urbains.
  2. Le territoire français est majoritairement sous influence des aires urbaines car les couronnes périurbaines sont en pleine croissance et 85 % des Français vivent dans une aire urbaine. Les raisons de l’attraction des aires urbaines sont la concentration des activités, l’accès aux services, de leur qualité de vie.
  3. L’aire urbaine de Paris domine le territoire. Son aire d’influence correspond à un tiers du territoire français (un grand Bassin parisien).
  4. Les autres aires urbaines sont appelées métropoles régionales.
  5. Toulouse, Nantes, Rennes, Montpellier, Bordeaux et à une moindre mesure Toulon, Nice, Grenoble, Marseille-Aix sont les aires urbaines les plus dynamiques. Strasbourg et Lille perdent des habitants.
  6. Lille, Paris, Lyon et Marseille composent l’axe structurant de notre territoire.
  7. Les autoroutes, les voies de chemin de fer (lignes TGV) relient les aires urbaines entre-elles. Les ports (Marseille, Le Havre) et les aéroports relient les aires urbaines françaises au monde.

 

Croquis – La répartition de la population française et ses dynamiques

 

Voir la carte de la répartition de la population.

 

Avec 118 habitants au km2, la France a une densité de population à peine deux fois supérieure à la moyenne mondiale (55). Mais par rapport à la plupart de ses voisins européens, la France apparait comme sous-peuplée. Sur les ¾ du territoire, les densités n’atteignent pas 50 habitants au km², et l’espace qui s’étire du Nord de la Lorraine jusqu’aux Pyrénées en passant par le Massif central, quant à lui, n’atteint pas 20 habitants au km² en moyenne. Une concentration démographique au profit des littoraux, des vallées fluviales, les espaces frontaliers du Nord et de l’Est et dans les grandes aires urbaines, ce qui souligne l’effet de polarisation (l’influence exercée par un lieu central sur ses périphéries) de ces dernières.

 

Les données de l’urbanisation en France sont :

  • 85 % des Français vivent dans une aire urbaine.
  • Les aires urbaines représentent la moitié du territoire.
  • 35 % de la population vit dans les 10 premières aires urbaines françaises.
  • Les ¾ des communes rurales sont sous l’influence des villes.

 

Bilan. L’urbanisation rapide du territoire français depuis 1945 a modifié les genres de vie et redistribué les populations et les activités économiques.

Actuellement, 85% de la population vit dans une aire urbaine. La population augmente dans la grande majorité des aires urbaines, surtout celles situées dans le Sud et l’Ouest car elles sont perçues comme ayant un cadre de vie plus agréable. Cette croissance entraîne une périurbanisation importante dans les campagnes qui les entourent. Les campagnes autour des villes s’urbanisent d’autant plus que l’aire urbaine est importante : c’est le cas autour de Lyon, Nantes, Rennes, Toulouse, Montpellier, Bordeaux ou Marseille. Les populations habitent donc de plus en plus loin de leur lieu de travail et sont devenues très mobiles. Les déplacements quotidiens s’effectuent aujourd’hui sur 40 km en moyenne, contre 10 km dans les années 1960.

Les aires urbaines organisent et structurent le territoire français dans le contexte de la mondialisation. Celle-ci met également en concurrence les aires urbaines et favorise les plus importantes, qui concentrent les services spécialisés et de commandement.

Les aires urbaines, en concentrant les lieux de pouvoir (administratif, économique, politique, culturel) et les emplois très qualifiés, renforcent leur attractivité : c’est le phénomène de métropolisation. Par ailleurs, les réseaux de transport permettent aux aires urbaines d’étendre leur influence et de développer les liens entre elles. L’interconnexion des villes et la métropolisation renforcent aussi les aires urbaines régionales.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email