Aller à…
RSS Feed

20 avril 2021

CORRIGE CH L’énergie et l’eau des ressources à ménager …


CORRIGE CH L’énergie, l’eau : des ressources à ménager et à mieux utiliser.

 

I / Études de cas :

A / La ressource énergétique, l’exemple du Moyen-Orient.

  1. À une échelle internationale, le Moyen-Orient est localisé en Asie, dans l’hémisphère nord. À une échelle continentale, il se situe au Sud-ouest de l’Asie, entre les mers Méditerranée, rouge, Caspienne et l’océan  
  2. Le Moyen-Orient dispose de ressources pétrolières et gazières, elles se concentrent autour du Golfe
  3. L’Arabie Saoudite, le Qatar, Oman, Les Émirats Arabes Unis, l’Iran et l’Irak possèdent les principaux gisements d’Hydrocarbures.
  4. Les hydrocarbures sont acheminés vers les centres de consommation ou les ports grâce à des conduites (gazoducs, oléoducs) et des bateaux spécialisés (méthaniers, pétroliers).
  5. L’extraction du pétrole dégrade l’environnement car on rejette des gaz polluants dans l’atmosphère.
  6. Le Moyen-Orient occupe la première place mondiale pour la production et l’exportation du pétrole.
  7. Les autres grandes régions productrices et exportatrices de pétrole sont l’Afrique, la Russie, l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud.
  8. Le Qatar agit pour développer d’autres activités car ses ressources de gaz ne sont pas éternelles. Pour être moins dépendant des hydrocarbures, les pays de Moyen-Orient se diversifient dans l’industrie, le luxe, l’agriculture, les médias et développent les énergies renouvelables.

 

Je rédige. Le pétrole est une importante ressource du Moyen-Orient, localisé principalement autour du golfe Persique, à l’ouest de l’Asie.

Beaucoup de pays du Moyen-Orient ont des gisements de pétrole et de gaz : l’Arabie saoudite, le Yémen, l’Oman, les Émirats arabes unis, le Qatar, le Bahreïn, le Koweït, l’Iran, l’Irak et la Syrie. Ce qui fait de cette partie du monde la première pour la production et la vente de pétrole.

Cependant, l’extraction des hydrocarbures est une activité polluante car, par exemple, celle du pétrole provoque un rejet de gaz polluants dans l’atmosphère, qui dégrade l’environnement et accentue le réchauffement climatique. De plus, ces ressources ne sont pas inépuisables. Donc, certains pays du Moyen-Orient investissent leur argent dans divers secteurs de l’économie mondiale (industrie, agriculture…) et développent l’utilisation d’autres sources d’énergie (centrale solaire…) afin d’être moins dépendants des hydrocarbures.

 

B / La ressource en eau, l’exemple de la Californie.

  1. À une échelle continentale, l’État de Californie est localisé en Amérique du Nord, Aux Etats-Unis, sur la façade Pacifique. À une échelle nationale, cet État se situe au Sud-Ouest des E-U.
  2. Les besoins en eau les plus importants se trouvent dans les grandes agglomérations littorales (S-F, L-A et San Diégo) et dans les zones irriguées du centre de la Californie.
  3. Les ressources en eau sont inégalement réparties car le Nord et le littoral reçoivent plus de précipitations et disposent de nombreux barrages-réservoirs, contrairement au centre et au sud-est de la Californie, plus aride.
  4. Les stations de pompage, les barrages-réservoirs, les usines de dessalement et l’irrigation permettent l’approvisionnement en eau.
  5. Le niveau de l’eau de ce lac a fortement baissé en raison d’une succession de périodes de sècheresse et de l’irrigation.
  6. La Central Valleyproduit des légumes (carottes), des amandes et des pistaches grâce à l’irrigation.
  7. Le manque d’eau entraîne des tensions entre acteurs publics (Etat de Californie), agricoles (agriculteurs) et environnementaux (écologistes).
  8. La Californie veut économiser l’eau par une campagne d’éducation publique (des affiches sensibilisent les usagers sur le problème du gaspillage) et par une loi limitant les prélèvements d’eau par l’irrigation.
  9. L’exploitation du gaz de schiste menace la qualité de l’eau car les compagnies pétrolières rejettent les eaux usées et polluées de fracturation dans des nappes d’eau potable ou aquifères

 

II / Leçon : L’énergie et l’eau, des ressources limitées, à ménage ou à renouveler.

 

A / Étude cartographique : Les enjeux énergétiques à l’échelle mondiale.

  1. Les principaux pays consommateurs d’énergie dans le monde sont les pays d’Amérique du Nord, de l’Union Européenne, la Russie, le Japon, en Océanie et les pays émergents (Chine, Inde, Brésil, …).
  2. Les pays les moins énergivores sont situés en Afrique essentiellement.
  3. La consommation énergétique est en forte augmentation dans les pays émergents (Chine, Inde, Brésil, Mexique, S-A)
  4. Le tableau.                             

      

Pétrole

 

Gaz naturel  

 

Charbon

 

nucléaire 

 

solaire 

 

Biocarburant

 

Éolienne

 

Hydraulique

 

Bois

Gaz à effet de serre ; marée noire, pollution des sols

Gas à effet de serre ; réchauffement des fleuves par les centrales

Gas à effet de serre ; réchauffement des fleuves par les centrales ; poussières

Déchets radioactifs, réchauffement des fleuves ; évacuation des abords de la centrale en cas d’accident

Occupation d’espace ; coût énergétique de fabrication

Occupation d’espace au détriment de la production de nourriture

Occupation et dégradation du paysage ; bruit

Risque d’inondation en cas de rupture de barrage

Déforestation ; gaz à effet de serre

 

 

  1. Les sources d’énergie les plus consommées sont le pétrole (31.4 % de la consommation totale d’énergie), le charbon (29%) et le gaz (21.3%), donc des sources d’énergie non renouvelables.
  2. La part des énergies renouvelables consommées dans le monde est faible avec 13.5% de la consommation totale d’énergie en 2012.
  3. L’Afrique consomme majoritairement des énergies dites renouvelables. Pour les autres continents, la part des énergies renouvelables consommées est très faible.
  4. Les principaux espaces de production d’énergies non renouvelables sont situés en Amérique du Nord, en Afrique, au Moyen-Orient, en Europe et en Russie. Les principaux pays émetteurs de CO2 de la planète sont l’Amérique du Nord, la Chine et le reste de l’Asie, l’Europe et la Russie.
  5. En conclusion, les points communs entre les pays développés en matière d’énergie sont d’être des gros consommateurs d’énergie non renouvelables et de gros émetteurs de CO2. Les pays émergents sont également de gros émetteurs de CO2 et leur consommation d’énergie est en très forte croissance. Pour les pays en développement, la consommation d’énergie progresse mais la production de CO2 y est faible grâce à une consommation majoritaire d’énergies renouvelables.

 

B / Étude cartographique et analyse de graphiques : Les enjeux de l’eau à l’échelle mondiale.

  1. Les ressources en eau potable sont insuffisantes pour satisfaire les besoins des populations en Afrique du Nord et du sud, au Moyen Orient, en Asie du sud et en Europe centrale.
  2. L’Amérique, l’Europe du Nord, la Russie, le sud-est de l’Asie, l’Océanie et l’Afrique centrale disposent de ressources hydriques abondantes.
  3. 15 % de la population mondiale n’a pas accès à l’eau potable.
  4. 59% de la population mondiale n’est pas connectée à un réseau d’assainissement de l’eau.
  5. Les personnes pauvres sont mal desservies en eau potable
  6. Les tensions pour l’usage de l’eau dans le monde sont très fortes en Asie du sud, au Proche-Orient, en Afrique.
  7. L’agriculture, notamment irriguée, consomme le plus d’eau.
  8. L’évolution des prélèvements et de la consommation d’eau dans le monde :
    1. Les prélèvements et la consommation de l’eau augmentent depuis 1900.
    2. L’Asie connaît une très forte croissance de sa consommation en eau, car c’est le continent le plus peuplé et qui connaît une très forte croissance industrielle.
    3. Les quantités d’eau prélevées sont supérieures aux quantités consommées à cause du gaspillage, de fuites sur les réseaux d’écoulement d’eau et de l’évaporation.

 

 

Bilan. Le développement économique s’appuie sur une consommation toujours plus grande d’énergie, notamment du pétrole et du gaz. Ces énergies sont limitées, polluantes et inégalement réparties sur Terre. La croissance démographie accroît les besoins en eau. L’agriculture est une grande consommatrice d’eau. Certains pays ou continents comme l’Inde ou l’Afrique manquent d’eau.

Les États prennent conscience qu’il faut produire et consommer différemment les énergies et l’eau. Ils s’engagent dans la transition énergétique. À l’échelle locale, des initiatives sont prises pour réduire la consommation d’énergie et favoriser les énergies renouvelables. Dans les pays victimes de stress hydrique, des innovations permettent une meilleure utilisation de l’eau : l’irrigation au goutte-à-goutte, les collecteurs de brouillard ou les usines de dessalement de l’eau de mer. Ces solutions locales sont insuffisantes pour réduire l’inégal accès aux ressources.

 

 

Print Friendly, PDF & Email