Aller à…
RSS Feed

19 juin 2021

CORRIGE CH Les citoyens et la Défense nationale


CORRIGE CH Les citoyens et la Défense nationale.

I / La Défense nationale et l’engagement des citoyens.

A / Les relations entre l’Armée française et les citoyens.

  1. En France, le premier ministre est responsable de la Défense nationale. Il dirige un gouvernement qui dispose de la force armée.
  2. En France le pouvoir politique décide en matière de défense, c’est-à-dire le président de la République (chef des armées), le gouvernement (avec le premier ministre, les ministres de la Défense et de l’intérieur) et le Parlement (qui peut engager nos forces dans un conflit). Les préfets et le chef d’État-major des armées doivent appliquer les décisions des politiques.
  3. L’État entrevoit de nouveaux chantiers pour l’armée afin de lutter contre la menace terroriste, mais aussi contre la

Cyberguerre.

  1. Tout citoyen peut s’engager au service de la défense en étant réserviste, soit dans la réserve opérationnelle, soit dans la réserve citoyenne pour promouvoir l’esprit de défense. Un service volontaire est envisagé pour les jeunes.

 

B / La Journée Défense et citoyenneté.

  1. Les citoyens participent à la défense de la nation en accomplissant un service national universel. Les obligations du service national universel sont le recensement (dès 16 ans), la JDC et l’appel sous les drapeaux en cas de guerre.
  2. Les jeunes français de moins de 18 ans, garçons et filles, sont concernés par le parcours de citoyenneté. Ces trois étapes sont l’enseignement obligatoire à la Défense (en 3ème), le recensement obligatoire (à 16 ans) et la JDC.
  3. Il est nécessaire de participer à la JDC (Journée défense et citoyenneté) pour être sensibiliser aux devoirs envers la nation, connaître l’organisation et les métiers de la Défense nationale, effectuer une initiation au secourisme ou encore dépister l’illettrisme. Obtenir une attestation de participation est indispensable pour passer les examens et concours, ou le permis de conduire.

 

Bilan. Les armées et les forces de sécurité civile doivent assurer la protection des populations et du territoire sous la responsabilité du chef de l’État et du gouvernement. Militaires, gendarmes et policiers sont mobilisés dans le cadre de l’opération Sentinelle et du plan Vigipirate pour lutter contre le terrorisme et protéger les sites sensibles. Les citoyens peuvent être les acteurs de leur propre sécurité en s’engageant dans la réserve militaire dès l’âge de 17 ans, c’est-à-dire être volontaire pour intégrer des unités de combat ou participer à des actions de promotion citoyenne.

Les citoyens ont une obligation de défense depuis la suspension du service national et peuvent être appelés sous les drapeaux en cas de guerre. Les jeunes français et françaises sont sensibilisés aux enjeux et aux métiers de la Défense nationale, dans le cadre d’un parcours citoyen obligatoire qui commence en 3ème et se termine vers 17 ans avec la JDC. Depuis 2019, le service national universel d’un mois est créé. Il sera progressivement mis en œuvre à partir de 2021. Ces objectifs sont d’abord d’affirmer les valeurs de la République pour renforcer la cohésion sociale et nationale, ensuite susciter une culture de l’engagement et enfin prendre conscience des grands enjeux sociaux et nationaux.

 

II / Les engagements de la Défense nationale

A / Assurer la sécurité de la France.                                  

  1. L’objectif principal du livre blanc sur la défense et la sécurité nationaleest de définir une stratégie globale de défense et de sécurité pour la France pour les quinze années à venir. Depuis 2001, l’armée française est une armée professionnelle.
  2. Sa préface a été rédigée par le président de la république car il est le chef des armées et le garant de l’intégrité du
  3. Les missions prioritaires de la Défense nationale sont la protection (des personnes, des biens, du territoire), la dissuasion nucléaire et l’intervention militaire en cas de menaces. La France a des accords de coopération militaire avec l’Alliance Atlantique (OTAN), les Nations unies (l’ONU) et l’Union européenne
  4. Le terrorisme, la cybermenace, le crime organisé, les risques de pandémies, les risques technologiques ou naturels justifient l’entretien de forces de défense et de sécurité.
  5. Sur le territoire national, l’armée de terre participe à la lutte contre les incendies et au plan Vigipirate, l’armée de l’air et la Marine participent à des opérations de secours ou de sauvetage.

 

B / Les engagements internationaux de la France.

Nom de l’OPEX

          Lieu(x) de l’OPEX

Objectifs de l’OPEX

Forces engagées

Atalante

 

Golfe d’Aden et Océan Indien

Lutter contre la piraterie maritime au large des côtes somaliennes

350 militaires

Une frégate

Barkhane

 

Au Sahel dans 5 pays Mauritanie, Niger, Mali, Tchad et Burkina Faso

Lutter en coordination avec ces pays contre le terrorisme islamique

400 véhicules

3000 militaires

20 hélicoptères …

Chammal

 

En Irak

Soutenir le gouvernement irakien contre les terroristes de Daesh

 

700 militaires

Corymbe

 

Dans le Golfe de Guinée, au Bénin, Togo, Côte d’Ivoire et Nigéria

Mission de lutte contre la piraterie e de sécurisation des espaces maritimes

 

350 militaires

Daman

 

Au Liban

Participer à une mission de maintien de la paix des Nations Unies

 

900 militaires

Sangaris

 

En République Centrafricaine

Participe à une intervention humanitaire de l’ONU pour mettre fin aux violences ethniques et religieuses

 

900 militaires

 

Bilan. Assurer la protection des Français ainsi que celle du territoire national est la mission première de la défense nationale. Dans le cadre de la défense et de la sécurité nationale, le gouvernement redéfinit régulièrement sa stratégie de défense et de sécurité. Les menaces et les risques ainsi que les moyens pour les combattre sont inscrits dans le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale de 2013. La France contribue aussi à la sécurité internationale par l’engagement de ses armées dans des missions humanitaires ou de maintien de la paix, de lutte contre la piraterie et le terrorisme, sous mandat de l’ONU (Au Liban, en Afrique) ou aux côtés de ses alliés de l’OTAN (au KOSOVO) et de l’Union Européenne dans le cadre d’une politique de sécurité et de défense commune (En Méditerranée, opération Triton ; Atalante dans le Golfe d’Aden). Ainsi 18 000 soldats français ont été déployés hors métropole en 2015, dont 7 000 en opérations extérieures de maintien de la paix (OPEX).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email