Aller à…
RSS Feed

30 novembre 2020


Ministère de l’Éducation Nationale — Collège Anceau de Garlande (77)

Diplôme National du Brevet, série collège

Épreuve d’Histoire des arts

Session de juin 2016

Liste des œuvres présentées

Nom :                                                           Prénom :

Auteur Titre Date (1) D. (2) Provenance (3) Visa (4)
1
2
3
4
5

(1), (2), (3), (4) : Voir explications au dos.

Date limite de dépôt de la liste et du dossier : Lundi 21 mars 2016

Toute fiche non rendue à temps sera remplacée par une liste par défaut.

Toute fiche incomplète à la date limite verra ses lacunes comblées par des œuvres imposées.

Liste visée et certifiée conforme par M le … / … / 2016

Signature

Liste remise au secrétariat d’épreuve le : … / … / 2016

Cachet et Signature

Indications pour remplir la fiche :

(1) Important : Au moins trois des œuvres doivent dater du 20e ou du 21e s.

(2) Veuillez préciser dans la colonne D. le domaine artistique auquel appartient l’œuvre étudiée :

  • A1. Architecture (urbaine, d’intérieur, etc.)
  • A2. Arts du spectacle (théâtre, danse, arts vivants, arts du cirque, etc.)
  • A3. Arts plastiques (peinture, sculpture, photographie, installation, etc.)
  • A4. Cinéma et vidéo
  • A5. Lettres (conte, poésie, roman, etc.)
  • A6. Musique (composition musicale, chant, etc.)

Important : Trois de ces six domaines doivent être représentés au moins une fois dans votre liste.

(3) Veuillez préciser dans la colonne Provenance à quelle occasion vous avez été amené(e) à sélectionner cette œuvre. [S’il s’agit d’une œuvre étudiée en cours, veuillez préciser la matière (si possible le nom de l’enseignant) et le niveau. (Ex. : « Histoire et Géographie, Mme Dupont, 3e »). S’il s’agit d’une œuvre non étudiée en cours, veuillez mentionner l’endroit et le niveau. (Ex. : « Théâtre National de Chaillot, 6e », « Centre Georges Pompidou, 4e »).]

Important : Une seule œuvre jamais vue en cours est autorisée dans la liste.

(4) Pour être valide, la ligne doit être signée par un enseignant d’une discipline concernée par le domaine artistique de l’œuvre choisie (qui n’est pas obligatoirement l’enseignant qui a fait connaître l’œuvre au candidat).

Critères d’évaluation de l’épreuve :

C1. Savoir décrire (sur 5) : Le candidat décrit l’œuvre à un niveau de détail et de précision que l’on est en droit d’attendre de lui en fin de collège et emploie pour ce faire le vocabulaire adéquat.

Ainsi face à une image sait-il, par exemple, faire la différence entre « représenter », « symboliser », « évoquer », « exprimer » et « présenter ».

C2. Savoir extraire du sens (sur 5) : Le candidat est capable d’extraire un sens médiat au sein d’une œuvre en s’appuyant sur les procédés intentionnels de l’auteur et leurs effets (figures de style, moyens plastiques, écarts compositionnels, etc.).

Ainsi face à un texte poétique sait-il, par exemple, expliquer ce que l’emploi d’une allitération apporte au sens de l’œuvre.

C3. Savoir situer (sur 5) : Le candidat sait replacer l’œuvre dans son contexte historique. Il peut, le cas échéant, dire de manière succincte en quoi ce contexte a pu influer l’œuvre, voire ce que l’œuvre a pu avoir comme influence sur son contexte.

Ainsi confronté à un bâtiment d’Albert Speer peut-il, par exemple, le replacer dans le contexte de l’Allemagne nazie et évoquer les enjeux idéologiques d’une telle œuvre.

C4. Savoir citer (sur 2,5) : Le candidat est capable de citer d’autres œuvres (lesquelles peuvent appartenir à un domaine totalement différent) pour appuyer son discours. Ces références ne sont pas plaquées de manière formelle mais introduites de manière notionnelle.

Ainsi confronté à une œuvre de Michael Nyman le candidat peut-il repérer une structure répétitive et citer une autre composition répétitive, chez Steve Reich, par exemple.

C5. Savoir problématiser (sur 2,5) : Le candidat est capable de tenir un discours autour de l’œuvre étudiée qui ne soit pas un simple exposé de faits mais le départ d’une réflexion ouverte, de quelle ordre qu’elle soit (artistique, éthique, civique, etc.).

Ainsi confronté à une pièce de théâtre ouvertement misogyne selon les critères actuels le candidat peut-il, par exemple, poser la question de l’état actuel de l’égalité des sexes comme celle de la pertinence d’une œuvre sortie de son contexte.

Print Friendly, PDF & Email